Penela… Et la beauté

Penela_2

RETOUR VERS LE FUTUR.

Dans le post précédent, je vous ai présenté Pénéla, magazine féminin sociétal-pratique du début des années 70. J’ai évidemment dévoré les pages beauté et bien-être et je me suis rendue compte que les sujets traités sont assez semblables à ceux d’aujourd’hui: spécial minceur, tendances maquillage, bien-être intérieur, B.A BA du yoga (et oui c’était déjà d’actu !)… A quelques différences près: les textes sont beaucoup plus longs, moins focus sur les produits (ils étaient beaucoup moins nombreux qu’aujourd’hui) et plus anglés sur les habitudes de vie.

In the previous post I introduced you Penela, societal, practical women’s magazine in the early 70s I obviously devoured the beauty pages and wellness and I realized that the subjects are quite similar to those of today: slimming special makeup trends, indoor wellness, BA BA yoga (and yes it was already news!) … A few differences: the texts are much longer, less focus on products (there were far fewer than today) and bevelled on lifestyle.

Penela

Penela_3777

Penela_3798

Penela_3797

Penela_3779

Je tombe sur une double page qui parle de savons et je me demande si on pourrait en dire/lire autant aujourd’hui ! En même temps, le ton pratique et (in)formel plein de bon sens est assez intéressant et délivre de bonnes infos (certaines sont devenues obsolètes avec les découvertes scientifiques). Je suis surprise par la force des visuels: il y en a peu, la plupart sont en noir et blanc, mais d’une modernité dingue, dans le style Bourdin, avec des idées graphiques et des points de vue photographiques forts. Beaucoup moins classiques et consensuels qu’aujourd’hui. Et bien sûr sans aucune retouche numérique (ceci explique peut-être cela…?). Je m’attendais à des photos de femmes au style indie, hippie, belle des champs et je découvre des galeries de portraits qui vont de « Cléo de Cinq à Sept » à Picasso en passant par des madones tout droit sorties du Bene Gesserit de « Dune »…

I came across a double page that talks about know and I wonder if you could tell / read as much today! At the same time, the practical tone and (in) formal-nonsense is quite interesting and delivers good info (some have become obsolete with the scientific discoveries). I’m surprised by the force of the visual: there are few, most are black and white, but a crazy modern in style Bourdin, with graphic ideas and strong photographic views. Much less classic and consensual than today. And of course without any digital retouching (maybe this explains it …?).

Penela_3792

Penela_3794

Penela_3783

On ne coupera évidemment pas aux nombreux bancs d’essai consacrés à l’éléctroménager de la beauté, notament les fers à boucler et bigoudis chauffants. Objets de désir et must-have de l’époque décrits par des fiches techniques dignes d’un Master Darty. Constater que depuis on a fait mieux (merci les plaques céramiques & co) mais rien révolutionné !

It obviously does not cut to the numerous test beds devoted to electrical appliances for beauty, notament curling irons and hot rollers. Objects of desire and must-have of the time described by technical data worthy of a Master Darty. Note that since we did better (thank you & co ceramic plates) but nothing revolutionized!

Penela_3784

Penela_3795Penela_3776


Penela_3782

Et puis je tombe sur un dossier « beauté masculine » où l’on parle rasage viril, claques d’alcool, entretien des cheveux et modèles masculins avec les canons de l’époque: Alain Delon, Yves Montand, Belmondo, Marcello Mastroianni… La figure du patriarche à gueule et à poils possédait le capital sexy des ephèbes d’aujourd’hui…

And then I came across a folder « male beauty » where they speak manly shaving, alcohol slapping, hair care and male models with the canons of the time: Alain Delon, Yves Montand, Belmondo … The Marcello Mastroianni figure of the patriarch possessed mouth and hair sexy ephebes capital today…






Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

70 + = 71