Senteurs littéraires

romans.001Certains racontent des histoires d’amour, des contes de fée, d’autres nous font voyager… Il y a les grands classiques, ceux à « l’eau de rose », les best-seller du moment, les cultivés et les captivants, les succès inattendus, ceux qui laissent une empreinte à vie. Parfums et littérature sont liés par des histoires de styles où la qualité de l’écriture, la savante construction, parviennent à titiller nos sens et notre imaginaire.

Ceci était donc le fil de ma pensée quand j’ai sentit ces nouveaux tomes issus de collections parfumées particulières….

cologne ropion

COLOGNE INDELEBILE de Dominique Ropion, Editions de Parfums Frederic Malle

Portrait d’un ovni

Dominique Ropion est un « nez » qui aime les tubéreuses carnassières, les muscs charnels, les bois envoûtants, les notes addictives et latentes, l’élégance contrastée de tension animale. A la vue de sa « Cologne Indélébile », je me suis souvenu d’une interview pour le MIXTE -sur la part d’ombre des parfums- où lorsque je lui ai demande qu’elle est sa création la plus ombrageuse, il avait répondu très amusé « toutes, sauf les colognes pour bébé ! D’ailleurs je n’en ai jamais composé ! ». L’exercice stylistique consistait ici pour le compositeur et son éditeur Frederic Malle à marier l’accord musqué de « Géranium Pour Monsieur » et de « Portrait Of a Lady » à une sublime essence de néroli, comme ça, « juste pour voir »… Résultat: un parfum mixte proche d’une cologne classique qui s’envole sur des hespéridés puis vient tatouer des muscs blancs sur la peau. C’est frais, propre mais avec une ténacité qui prolonge un sillage de peau érotisant. « Le côté torride de ces muscs dérivés du règne animal, bourrés de phéromones et dont la nature quasi aphrodisiaque est ici renforcée par l’odeur charnelle de la fleur d’oranger » dixit Frederic Malle. Pourtant discrète, cette Cologne Indélébile s’empare de vous, imprègne votre peau et ne vous quitte plus. Un peu comme une héroïne de Jane Austen.

misia chanel

MISIA, Collection Les Exclusifs, Chanel

Passé conjugué au futur

Misia Sert était une artiste, une muse. Et pas n’importe laquelle puisqu’elle a inspiré d’illustres écrivains et artistes (Toulouse Lautrec, Cocteau, Proust, Renoir…), et surtout à été l’amie confidente et l’agent artistique de Gabrielle Chanel. En 1919, c’est elle qui lui souffle l’idée de lancer une « Eau Chanel » et de déposer le nom… Après « Beige », « 1932 », « Jersey » et 13 autres histoires de style « travaillés dans une grammaire olfactive singulière », la 15ème eau de toilette Exclusive Chanel rend hommage à celle qui fût sacrée « La Reine de Paris » et à aiguisé le goût de Mademoiselle pour les Ballets Russes. C’est Olivier Polge qui a écrit cet opus poudré, perlé, qui fleure le rouge à lèvres et le velours de violette. « Mon inspiration n’était pas Misia elle-même en tant que personne, mais le tournant qu’elle représente dans la vie de Gabrielle Chanel. J’ai voulu illustrer l’atmosphère des Ballets Russes et les odeurs de fards de l’époque ». De la violette, Rose de Grasse et Iris, fève Tonka et Benjoin. Une structure d’un grand classique twistée d’accents contemporains à la recherche d’un temps suspendu.

truelustTRUE LUST « Rayon Violet de ses yeux », Etat Libre D’Orange

Liaison dangereuse

« Un parfum dédié à toutes les fontaines taries, à tous les chiens nus du Mexique et définitivement à l’usage des vivants. – Ô l’Omega, rayon violet de Ses Yeux ! »

Voici comment est présenté True Lust, La citation finale est de Rimbaud dans son poème synesthésique « Voyelles ».

Que l’alchimie imprime aux grands fronts studieux ;

O, suprême Clairon plein des strideurs étranges,

Silences traversés des Mondes et des Anges :

– O l’Oméga, rayon violet de Ses Yeux ! –

J’ai ensuite reçu un mail de Etienne De Swardt, créateur inspiré des parfums Etat Libre D’Orange.

Objet: « Délicatement putassier ». Il me décrit  « un blend assassin un peu trop cocotte, un peu trop poudré (et puis un peu salope aussi) mais redoutablement efficace quant appliqué à la base de la nuque. Une morsure dans le cuir, un sillage de jasmin et le coup de grâce foudroyant au rouge à lèvre et à la tonka… ». Dans la veine de « Putain des Palaces » et de « Dangerous Complicity », deux autres opus de la maison réputée pour ses parfums toujours contemporains et cultivés. True Lust est donc une femme fatale, prédatrice et dangereusement magnétique. En humant l’odeur de poudre de riz et d’ambre cuir animal, mes pensées vont à la Merteuil des Liaisons Dangereuses, Lady McBeth (en cuissardes) et la Brenda Venus fantasmée par Henry Miller.



2 commentaires on “Senteurs littéraires

  1. Merci pour vos gentils mots et pour le chien nu du mexique!
    Cela mérite bien plus qu’un jappement
    Bisou
    Etienne

  2. Merci pour vos gentils mots sur etatlibredorange cela mérite bien plus quun jappement de chien nu mexicain…. Me voilà en dette!
    A bientot Etienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 72 = 77