Thalasso top

sofitel

Le week end dernier je me suis envolée vers Biarritz pour tester Le Miramar Thalassa Sea & Spa et j’ai eu un vrai coup de cœur… Malgré le temps déchaîné, les vents violents et le froid ! C’est dire si ça doit être génial aux beaux jours.

Lucky me, je teste beaucoup de thalasso en France, à l’étranger. Même si l’ambiance reste jets marins et peignoirs blancs, en quelques années, ces endroits et leurs cures -médicales ou bien-être – ont considérablement évolués. Diététique ou gastronomique, exotique ou terroir, simple ou luxueuse, sportive ou zen, pour un we ou une semaine… Il suffisait de faire un tour au salon des Thermalies fin janvier pour apprécier l’étendue des destinations et des programmes. Outre les cures minceur ou rhumatismes qui restent des best-sellers, les centres de thalassothérapie proposent de plus en plus des cures « mieux être » (anti-stress, rehab’, sos burn-out, sommeil…) avec sophrologie, méditation, respirologie, musicothérapie etc. Au Miramar, même l’hôtel est en mode chromothérapie dès la tombée de la nuit !

pool

couloir

L’hôtel est chic, on est sur du haut standing. Les 3000 m2 de l’espace thalasso-spa aussi. Murs habillés de pierres, baies vitrées avec vue sur l’océan, déco contemporaine… L’endroit est chaleureux, les équipes adorables et aux petits soins. Les gens sont contents de travailler ici ça se sent et s’entend (c’est un détail important dans un centre dédié au bien-être). Un petit tour au hammam tradi parfumé à la cannelle, aux pièces d’eau typiques (pluies marines, baignoires  à jets etc). Quelques brasses dans la piscine intérieure à jets et bulles (une seconde (chauffée) est à l’extérieur mais vu les conditions… je n’ai pas eu le cran de retirer mon peignoir)…

pool1

piscine

salle

Dans tous les soins que j’ai testé, j’ai adoré les touches très créatives, très sensorielles:

>L’enveloppement à la cire et nacre reminéralisante -ça change des algues- et au lieu de sortir de la pièce pendant que vous marinez dans votre emballage plastique, la thérapeute reste pour vous masser les pieds et la tête…

> Le music Ô relax : immersion en apesanteur dans une baignoire-coussin avec chromathérapie et méditation musicale (on choisit sa bande son… reggae, classique, folk, nature…). J’ai pris « groove Africain », pas vraiment Africain mais c’était bien car le son change de tonalités selon plusieurs phases. Gravity les petits !

> Le massage aux huiles précieuses: plus classique, mais mémorable tellement la chorégraphie est parfaite. De quoi partir rapidement sur orbite. Et ne plus vouloir descendre de la table.

IMG_9570

> Le lagon de relaxation : jamais vu avant, ce bassin en forme de fleur est plongé dans une nuit étoilée. L’eau très chargée en sel permet de flotter en surface pour une immersion holistique de 20 minutes. Comme en séance de sophro, on se laisse guider par la voix du thérapeute qui parvient sous l’eau. Chacun dans son pétale, on se laisse aller au lâcher-prise en débridant chaque muscle. La sensation est assez cool. Super concept, super expérience. J’ai flingué mon lissage Brésilien (le sel attaque la couche de kératine) mais ça valait le coup.

SOPHRO

Last but not least, j’ai (super) bien mangé ! Les menus diététiques à 400 calories sont plein de saveurs et d’inventivité. Exemple avec cette huitre pochée dans un sabayon safrané. Et ô surprise, les plats si rassasiants qu’il était difficile de terminer son dessert !

huitre

On est aussi au pays Basque où le terroir gastronomique est inouï. Du jambon au poisson, difficile de résister aux spécialités du pays (ode au pain de chorizo). La ville regorge aussi de bonnes adresses, à commencer par la halle du marché (où l’on peut déguster des tapas à tomber), au Café du Commerce (risotto de chipirons & co)… Pour les cocktails, on reste à l’hôtel: avec ou sans alcool, la carte est composée par un barmaid champion shaker du Pays Basque qui sème des petites touches de safran, lapsang souchong, amande, piment… sur ses créations.

Conclusion: Je recommande avec enthousiasme ! J’ai aimé l’endroit, la bonne humeur de l’équipe (merci à Emmanuelle et Sophie !), les mains, la créativité des soins, l’ouverture sur la mer, les bons petits plats et les cocktails. Un bon plan pour les hédonistes qui aiment conjuguer bien-être et gastronomie, pour ceux qui ont le corps KO et ont besoin d’un week-end de décompression, et tous ceux qui ont besoin de s’oxygéner tout en profitant d’une une ville festive qui bouge aussi le soir.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 + 1 =