La beauté des anges

Vichy-Thando-Hopa

Thando Hopa pour la campagne Capital Soleil Vichy

albinostypo

Peau diaphane, cils célestes et cheveux blond évanescents, Thando Hopa le nouveau visage de la campagne Capital Soleil de Vichy. Avocate et mannequin, cette Sud Africaine est albinos (comme à peu près 4000 personnes dans ce pays où les exclusions et les persécutions pour sorcellerie sont encore courantes). Une ambassadrice plus que concernée par les méfaits des UV sur sa peau 100% diaphane qui ne tolère pas le moindre rayon. Le message est fort et on salue la marque pour sa prise de position et le choix d’une égérie plus que légitime qui souhaite par ce biais « changer la perception des signes de beauté en permettant également aux albinos de sortir de l’ombre ».

On est tous pareils, tous différents, tous noirs, tous blancs. Lorsque l’on parle de couleur de cheveux et de peaux, on parle de mélanines (il y en a plusieurs, de différents types et à différentes concentrations). Lorsque -à cause d’une particularité génétique- on ne produit pas de mélanine, on est atteint(e) d’albinisme. Dépourvus de ces pigments, la peau, les cheveux et les yeux sont ultra sensibles, à la lumière, aux effets du soleil et… aux regards curieux, voire insistants que l’on peut porter sur leur beauté si singulière.

Last but not freaks ! Les nouveaux canons esthétiques étant synonymes de personnalités atypiques (Tilda Swinton, Lily Mc Menamy, Chantelle Brown Young…), d’étrangetés physiques et de signes particuliers (taches de naissance, vitiligo, tatouages…), les albinos sont aujourd’hui plus que jamais en pleine lumière. Thando Hopa n’est pas la première mannequin exposée au flash des photographes. On se souvient de Stephen Thompson collection printemps 2011 Givenchy…

Stephen Thompson printemps 2011 Givenchy

… De Connie Chiu égérie de Jean Paul Gaultier, de Jeffrey Nkanka, Diandra Forrest (ex mannequin chez Elite), Nastya Zhidkova, Shaun Ross (qui a initié la communauté « In My Skin I Win »), sans oublier Refilwe Modiselle,  la première top model albinos.

albinos

Les tops Nastya Kumarova, Nastya Zhidkova Connie Chiu et Shaun Ross

Peu représentés dans l’Histoire de l’Art classique (peut-être dans un tableau de Jerome Bosch ou le portrait d’un Maure Blanc), Ils sont les sujets d’expositions photographiques contemporaines. Leur pâleur angélique, leurs cheveux polaires et leurs regards délavés -beaucoup imités sur les podiums à l’instar des cils et sourcils bleached- les placent presque dans un courant Néo-Raphaélite. C’est du moins ce que j’ai ressentit en regardant la série « Albinos » du photographe Brésilien Gustavo Lacerda, où les fonds demi-teinte pastel et la lumière solaire éclairent leur singularité sous un nouveau jour.

lacerda

©Gustavo Lacerda/ www.gustavolacerda.com.br

On est subjugué… Sont-ils d’ici ou d’ailleurs ? Noirs ou blancs ? Beaux ou laids ? Anges ou Terriens ? Heureux ou mélancoliques ? Chacun portera son regard d’humain sur ces portraits universels. Perso, je les trouve beaux, sensibles et poétiques.

"Albinos" by Anna Danilovaalbino-anna-danilova

©Anna Danilova/ https://www.behance.net/gallery/6409363/albino

PS: Je suis aussi tombée sur cette série de portraits « Albino » de la photographe Russe Anna Danilova. J’aime bien son idée d’insertions de pétales, pistils, papillons… pour animer les tons éthérés et évoquer la beauté dans toute sa fragilité.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

87 + = 96