Rentrée enchantée

L’été en pente douce… Oui c’est vrai j’ai n’ai pas beaucoup publié ces derniers temps… Après de longues vacances ponctuées de vivifiants séjours dans mon refuge de la Côte Ouest (Finistère Sud), le retour à l’ordi a mis un peu plus de temps que prévu ! Et puis les nouveautés de la rentrée, les futurs scoops et les invitations ont commencés à affluer (bonjour vous avez 843 mails). De quoi se remettre dans le bain. Chouette, la saison 2014/2015 s’annonce riche en nouveautés et moult excitations beauté.

La rentrée ne pouvait pas mieux commencer avec un déplacement de 48H à Fès pour y découvrir le nouveau Spa Givenchy niché a cœur du nouvel Hôtel Sahrai et surplombant l’antique Medina.

Fes

hotel sahrai

photo Hotel Sahrai

Des colonnes aux corniches en passant par les frises et moucharabieh, tous les codes architecturaux traditionnels sont ici simplifiés par des lignes contemporaines -voire urbaines- et des matériaux intemporels (bois, verre, marbre…). Comme quoi opulence et minimalisme ne sont pas antinomiques. 

hotel-sahrai-2

photo Hotel Sahrai

Grâce à des systèmes de coursives et de couloirs en verre, la lumière s’infuse dans les espaces et diffuse ses tons or, bleu, rose, argent… au gré des heures d’ensoleillement et de clairs de lune. Big up à son l’architecte Christophe Pillet. 

recreation

photo Hotel Sahrai

Direction le spa. Sublime. Noir et blanc, tels les codes couleurs Givenchy. Cabines spacieuses -dont une duo sur un roof-top privé-, jacuzzi immense vert émeraude qui donne sur une terrasse de repos extérieures…

hotel-sahrai-1

photo Hotel Sahrai

Hammam immense où l’on compte pas moins de 6 pièces… Bref, l’impression d’être dans un temple sacré mixé avec son XXIè siècle.

hotel-sahrai

photo Hotel Sahrai

En cabine, j’ai testé un massage Suédois. La praticienne -ex-kiné- possède une bonne main, à la fois ferme et enveloppante. Elle commence par la tête (ce qui est rare vu que les protocoles débutent généralement par le dos. Le massage crânien lui, permet un lâcher-prise immédiat !). Pendant une heure, elle travaille mes muscles, procède à des étirements et des flexions. J’en sors relaxée et franchement dénouée. Le lendemain je reçoit le rituel Soin Noir (mais oui cette fameuse crème couleur obsidienne ultra luxueuse -350€- signée Givenchy). Le visage est modelé, muscle par muscle, tout en étant abreuvé du cocktail d’algue noire régénérante. L’avant-après est spectaculaire : le visage est reposé, lumineux, repulpé, lifté. Effet wow.

spa fes spa fes2

Entre deux, farniente à la piscine à débordement, visite de la Médina, le cœur historique de cette cité médiévale fondée en l’an 789 et depuis classée au patrimoine de l’UNESCO. Celle qu’on surnomme « l’Athènes de l’Afrique » est la capitale des cultures et des métiers d’Art (il y en a 200): on déambule dans les quartiers des tanneurs, ferronniers, tapissiers, brodeurs… 

Fes

Quartier des tanneurs et des teintures de peaux…

tout en contournant des monuments historiques, dont la mosquée Qaraouiyine, la plus ancienne université du monde. L’ancienne médina n’est pas un souk débordant de babouches pailletées, babioles bariolées et tenues des Mille et Une Nuit, mais bel et bien une ville d’artisanat qui rayonne dans tout le Maroc.

Processed with Moldiv

Une ruelle de la Medina, des paniers de graines médicinales de caroubier, des tapis tissés à la main…

Processed with Moldiv

Evidemment, j’ai fait une fixette sur les couleurs, particulièrement sur les motifs géométriques des mosaïques. Des bleus cobalt, jaune safran, verts et ocres… Plus tard au cours de la soirée, la couleur était au centre de la conversation avec Nicolas Degennes, D.A visionnaire du makeup Givenchy et obsédé du pigment. J’adore discuter avec Nicolas -une fois lancés, on est partis pour des heures-. De sa sensibilité à l’Art, des affres et joies de la création, de la recherche de la couleur et du médium (ce qui donne la texture d’une couleur). Sa collection automne focus le violet « Fumé avec du noir, du brun, patiné d’or ou de bronze… c’est sublime ». Je lui parle de ma fièvre jaune du moment, il comprend et valide. Yellow is the new black « On va avoir envie de porter des déclinaisons du jaune, du plus lumineux à l’ocre, mixé avec une pointe de brun… ». Enigmatique, il me tease sa prochaine collection du printemps 2015 qui promet d’être joyeusement colorée. Comme d’hab’, j’ai hâte et c’est la raison pour laquelle j’adore la rentrée.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − 14 =