Ticket to spa

lush

Le paradis du frais. Fin d’après-midi, direction le nouveau Lush Spa du Marais (18 rue Vieille du Temple). En arrivant dans la rue, l’odeur de savons nous guide par le bout du nez jusqu’à la porte de la boutique. Les étals regorgent de soap-cakes, soins « fait main » et bombes de bain aux couleurs psychédéliques. Ce n’est pas du goût de tout le monde, mais moi j’aime bien (en particulier le savon « Karma » et la pâte nettoyante au charbon  actif « Dark Angel »). J’avais découvert la marque à Londres il y a longtemps et depuis, elle est restée pour moi un petit paradis « natural/punk » so British.

En annexe de ses boutiques, Lush ouvre désormais ses « spa » à Londres, Tokyo, Sao Paulo… Et Paris. Concept ? Une ambiance de cottage Anglais mixé au son les chansons des Beatles. Un vrai trip anglais sans prendre l’Eurostar. J’ai reçu un « Ticket To Ride » pour tester le « Hard Day Night », un « Magical Mystery Tour »… j’y vais forcément intriguée.

Capture d’écran 2014-06-25 à 22.01.11lush spa
Bienvenue au gite. la porte du « spa » (je le met entre guillemets car il n’y a pas de bassin, jacuzzi, hammam etc.) franchie, j’arrive dans une cuisine plutôt chaleureuse, avec mobilier en parquet recyclé. Je suis accueillie par Aurore qui m’explique le concept. « Il repose sur la synesthésie de soins holistiques et de sons. C’est la musique des Beatles qui a inspiré les protocoles. Les bandes ont été composées par Simon Emmerson du groupe Imagine Village. Chaque ambiance est différente. Le soin « Good Hour » par exemple est un massage sportif anti-stress plutôt dynamique où l’on entend des chants traditionnels de marins ». ça ne peut pas être pire que le son des sempiternelles flûte de pan ou nappes de synthé et cela semble tellement dingue que ça donne envie d’embarquer… (il y a aussi d’autres rituels inédits tel « The Sound Bath« , un massage des oreilles ou « The comforter« , une régression sensorielle à base d’effluves rose/chocolat). Aujourd’hui je teste le « Hard Day Night », un massage (habillé) d’étirements passifs a priori planant.

Je m’installe en cabine (spacieuse) où un pyjama Anglais XXL m’attend. Une projection psyché tourne au plafond et l’immersion sonore commence. Bruits de pub Anglais, tubes des Beatles revisités en bossa nova ou folk épurée. Sans huile ni aucun soin, 100 % du travail est effectué par la main par-dessus le pyjama. Aurore commence le dos. Pétrissages, pressions, lissages… puis étirements-pilages des bras et jambes. ça me fait penser à un massage Thaï en plus soft. La musique m’aide à m’installer dans une dimension parallèle et Aurore synchronise ses mouvements selon les plages de son. Relaxation profonde. Puis bruit d’avion puis d’atterrissage -PNC aux portes- sur un fond de « Strawberry Field Forever ». Comme une envie de rester au lit mais bon le voyage est fini. Retour à la cuisine qui sert de sas de décompression. Sur un disque vinyle en guise de plateau, Aurore me sert un thé Happy, des pies et une bombe de bain. C’était chouette et je me sens bien.

Mon avis : Une ambiance agréable, de bonnes mains, des protocoles qui sortent de l’ordinaire. C’est une alternative rock’n roll aux rituels « classiques » des spas pour le même ordre de prix (entre 75 et 150€ pour 50 à 80 minutes). Pour celles qui aiment vivre de nouvelles expériences sensorielles, ont besoin de faire un break un brin rock (ambiance Glastonbury), ou recherchent une idée cadeau originale.

IMG_7276

PS : Pour continuer à planer chez soi et créer une ambiance Lush a édité ses B.O originales « Synesthesia », « From Source to Sea », « Validation »… dans des CD/DVD. Extraits en ligne sur le site.

lushsound



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 + = 21