L’Art de la couleur

terry

INGU. « I Never Give Up ». C’est le nom de la nouvelle palette Haute Couleur By Terry. Et pas n’importe laquelle puisque celle-ci est une véritable oeuvre d’Art créée en exclusivité pour l’exposition « Making Color » à la National Gallery de Londres (du 18 juin au 7 septembre 2014). Terry de Gunzburg, beauty artist et « gourou de la couleur » entre autres passions, a naturellement apporté son soutien à cette exposition, qui retrace la création de la couleur du moyen-âge au 19è siècle, de Boticelli à Degas. Un parcours interactif dans des pièces dédiées au vermillon, bleu cobalt… où l’on découvre que les artistes, dans leur quête inassouvie de pigments, utilisaient des pierres précieuses broyées aux insectes pulvérisés. Pour sa palette artiste, Terry utilise, elle, les poudres les plus soyeuses et les pigments les plus fins afin de composer jaune Pop, rose et corail électrisants, bleu céleste, poupre et vert profonds… Impressions, inspirations, réalisations ? Terry répond en 5 questions.

 

Terry Shooting DP Parfum 2Votre amour pour l’Art et la couleur se concrétise par ce partenariat avec la NATIONAL GALLERY… Etait ce une envie de longue date ? « J’ai toujours aimé l’Art qui est une vraie  passion et une  grande source d’inspiration pour mon travail, quand j’ai été approchée par le directeur de la National Gallery concernant cette exposition j’étais vraiment honorée. La  national Gallery est une institution  très respectée en Angleterre et dans le monde de l’Art international et la thématique de cette exposition est  si intéressante et si très proche de mon univers où la couleur est centrale et fondamentale. »

Réfléchissez vous à d’autres projets de ce type ? A une expo ? « Oui j’y réfléchis et très certainement dans le futur, je ferai plus de collaborations de ce genre, et pas seulement au Royaume-Uni. »

Quelle est l’oeuvre de l’expo « MAKING COLORS » qui vous émeut le plus ? “La Coiffure” de Degas. Un tableau si simple, la palette des couleurs est très limitée.. mais avec un rouge si intense! Le sujet est très intime sur un seul instant de la vie personnelle, une femme de chambre qui brosse les cheveux d’une jeune femme… Un geste quotidien presque banal  capturé comme une photographie…  Avant l’heure. »

Les couleurs de la palette INGU ont-elles été inspirées par des oeuvres d’art ? « Absolument. Le violet profond et orange flamboyant de la palette de Francis Bacon, les fuschia et jaunes des maîtres du POP ART et de Matisse ! Les couleurs verts/bleu et jaunes intense des pierre précieuses comme dans un tableau de Vermeer. »

Terry, avez vous une couleur fétiche ?  « Le corail ! »

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + 7 =