Chouchous cheveux

XgoOXcobBUPAHD2NmSh9nA

Mes cheveux : mon quotidien, mon combat.

De par leur nature rebelle (longs, frisés -voire frisottants-, archi-secs), les miens me prennent la tête depuis l’enfance. Par besoin et conscience professionnelle (les cheveux sont un de mes sujet de prédilection), je teste et je décrypte tous les soins et rituels. Alors quand me demande quels sont mes favoris, difficile de répondre vu le turn-over de nouveaux shampoings, masques, crèmes, coiffants dans ma salle de bain. Mais il y en a qui restent dans ma « hair pharmacie » et que j’utilise en cas de BHD (Bad Hair Day).

Quand ils veulent se la jouer sensuels… je dégaine le Shampoing à l’Ambre Russe Philip B. Un baume miel parfumé à l’ambre qui délivre une mousse blindée d’acides aminés. Il vaut son pesant d’or (de 53 à 138 euros) mais il dure des mois (il s’utilise en toute petite quantité) si on n’en devient pas addict ! C’est le shampoing le plus sensoriel que j’ai jamais testé et le résultat est inoui : les cheveux sont très brillants, doux, légers, parfumés genre étoffe précieuse. Une merveille.

Quand je viens de faire une coloje mise sur la Crème Lavante au Citron Le shampoing star du coloriste Christophe Robin est une crème citronnée qui lave tout en lustrant les écailles et empêche la fuite des pigments. Je ne vais pas (encore) parler de ce produit culte (voir mon post « Lemon & Zeste ») alors je cite aussi son masque à l’huile de figue de barbarie qui fait des miracles sur les cheveux asséchés par les décolorations et les mèches tie & dye.

Quand je vais au hammam… Je ne pars jamais son le Masque Aesop à la rose. Un tube en alu qui délivre un beurre de roses hydratant -capillairement exaltant-. J’applique sur cheveux secs, je laisse poser le temps de faire un hammam et je rince à l’eau froide. Si mes cheveux ressemblent à de la paille comme après une traversée du désert, je passe au niveau supérieur avec le Mask #1 de David Mallett. Très riche, il me fait l’effet d’un pansement bienfaisant (à malaxer longuement).

nature

Quand je suis en détox… 

Je ne suis pas fan des soins capillaires bio (sur mes cheveux je trouve qu’ils ne font pas le boulot). En revanche, j’aime assez les formules naturelles écolos sans silicones, sulfates, parabens & co. La ligne Rahua (de 8 à 15€ sur www.thebeautyst.com), aux plantes Amazoniennes réparatrices, des formules simples qui redonnent de l’élasticité aux cheveux. A savoir : la marque est très impliquée dans le développement durable des cultures de la forêt tropicale. John Masters Organics est aussi très pointilleux sur ses formules. Parmi ses shampoing à l’hibiscus et ses huiles nourrissantes, mon préféré reste « Shine On » -hommage au morceau funky de George Duke ?- un masque-gel sans rinçage, au phytoplancton, varech marin, aloé vera, huile de carotte… qui coiffe wet-look en même temps qu’il répare (35€ au Bon Marché),. On l’applique sur cheveux mouillés, on répartit au peigne, on attache les cheveux en tresse ou en mini buns. On dénoue quand ils sont secs: et là vous hallucinez devant votre crinière affolante de sex-appeal. 

Enfin, les lotions Natural Tech de Davines. La ligne, dédiée au bien être du cheveu et du scalp, est conditionnée dans de très beaux packagings recyclables. J’aime particulièrement leurs compositions aux extraits de plantes (calmant, énergisant, purifiant…) qui favorisent l’ancrage et la croissance (de 13 à 70€ sur www.kalista-capillaires.com). 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − 10 =